Résultat du week-end...

6 décembre 2009 - 18:39

L'équipe première de l'AS Vitrac Corrèze se déplaçait à Meymac pour le compte de la 8ème journée du championnat de 3ème division...

C'est donc sur la pelouse du CA Meymac que se déplaçaient Fabrice Brette et ses hommes. Un déplacement délicat pour les "bleu et blanc", mais pas question pour Fabrice Brette d'envisager une défaite. Soucieux de récupérer les points perdus à domicile la semaine dernière, le coach corrèzien insiste sur l'état d'esprit dont vont devoir faire preuve ses hommes: envie, combativité et efficacité.Voici la composition de départ de l'ASVC:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et la partie allait plutot bien démarrée pour les visiteurs.Dés la 5ème minute de jeu, Bertrand Kovalski s'infiltrait coté droit, eliminait plusieurs défenseurs meymacois, mais il enlevait trop sa frappe, qui passait largement au dessus des cages.Première alerte pour les locaux.La seconde arrivait dans la foulée, quand sur un centre impeccable de Mathieu Chambre, Aurelien Vergne manquait complètement sa tête. La seconde occasion franche, la seconde occasion manquée...Les Meymacois pointaient timidement le bout de leur nez, et sur une erreur d'appréciation d'Arnaud Paucard (désolé Nono...), le solide attaquant de Meymac se retrouvait seul face à Gael Paucard, mais celui-ci repoussa de fort belle manière la tentative de l'avant centre. Les Corrèziens allaient trouver la faille dans la défense meymacoise. A la 13ème minute, Wilhelm Ribet est déséquilibré à 40 mètres du but. Arnaud Paucard se charge d'expèdier le ballon dans la surface de Meymac. Bertrand Kovalski tente une tête, mais celle-ci est contrée par un défenseur dans les pieds de ce même Kovalski, qui à 5 mètres du but, fusille le gardien meymacois. Et c'est à partir de là que le match allait basculer. Sur le coup d'envoi, le numéro 11 de Meymac se retrouvait une nouvelle fois seul face à Gael Paucard, qui parvenait à repousser par deux fois l'égalisation, la seconde fois sur un milieu de terrain venu en renfort qui se faisait un plaisir d'égaliser d'une tête à bout portant. Trois minutes plus tard, c'est l'arbitre qui se chargeait de faire pencher la balance, en sifflant un pénalty inexistant sur un tacle de Baptiste Ribet. La sanction était transformée par Meymac, qui menait alors 2 buts à 1. Trois minutes plus tard, le calvaire continuait pour les corrèziens. Sur un coup franc à 20 mètres plein axe, consécutif à une main (ou pas????...)d'Aurélien Vergne, le tir était une nouvelle fois repoussé par Gael Paucard, et une nouvelle fois sur un meymacois qui poussait le cuir dans le but. Le match venait d'être quasiment bouclé en l'espace de 5 minutes. La mi-temps était atteinte sur le score de 3 buts à 1. Les erreurs d'arbitrage auront eu raison du résultat, mais les corrèziens ne devaient pas se cacher derrière cela, mais plutot se remettre en cause, notamment sur le 1er et 3ème but meymacois, sur lequel aucun joueur n'a jugé bon de suivre le ballon aprés les arrets de Gael Paucard. 

La seconde pèriode démarrait doucement, les corrèziens essayant de revenir dans la partie. Aucune action dangereuse jusqu'à la 57 ème minute. Sur un coup-franc coté droit et frappé par Aurélien Vergne, Wilhelm Ribet devançait le gardien et plaçait une tête qui se logeait sous la barre transversale. A la 65ème minute, Mathieu Chambre, bien lancé par Anthony Champeil, butait sur le gardien. La balle de l'égalisation était superbement détournée en corner. Mais malgré une ou deux occasions de l'ASVC, la fin de match allait être meymacoise. Sur une passe en retrait d'un défenseur, le gardien prenait le ballon des mains et l'arbitre ne bronchait pas. Cela aurait pu apparaitre comme une grossière erreur d'arbitrage, mais sur la relance, les meymacois allaient inscrire un 4ème but assassin. On venait de passer d'un possible pénalty en faveur de Corrèze et donc d'une possible égalisation à un 4ème but qui, à 10 minutes du terme de la rencontre, scellait définitivement le score. La 3ème erreur d'arbitrage en défaveur des corrèziens!!! Les visiteurs n'y croyaient alors plus, et les Meymacois allaient enfoncer le clou d'une magistrale frappe de 30 mètres qui se logeait dans la lucarne de Gael Paucard. 5 buts à 2, score final...

Les joueurs corrèziens peuvent en vouloir au corps arbitral, coupable de trois erreurs d'arbitrages, dont  deux flagrantes. Cet arbitre rédigera même un rapport contre le club de Corrèze pour propos injurieux envers officiel. Plutot amusant quand on sait que ce même arbitre demandait au coach corrèzien "d'arreter d'abboyer", comme on pourrait le dire à un chien... Bref, sur le plan sportif, la dynamique de résultats positifs s'arrête là. C'est un véritable coup d'arrêt pour l'ASVC, qui se devra impérativement de réagir dés samedi prochain à Corrèze, face à l'équipe d'Eygurande.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 3 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 1 Joueur
  • 7 Supporters