ASSOCIATION SPORTIVE VITRAC CORREZE : site officiel du club de foot de CORREZE - footeo

Résultats du week-end

8 novembre 2009 - 23:28

Les deux équipes séniors se déplaçaient chez le voisin marcillacois...

Les deux équipes séniors de l'AS Vitrac Corrèze se déplaçaient ce week end sur le terrain de l'AS Marcillac. Des pluies diluviennes s'étant abattues toute la semaine sur la région, le club marcillacois avait choisi de reporter la rencontre des deux équipes réserves, prévues à 13h15, afin de préserver la pelouse. A noter que, suite à la décision de la Ligue de ne pas désigner d'arbitres pour les rencontres de ce week-end, c'est un arbitre non-officiel qui a dirigé la rencontre.

Seule l'équipe première de Corrèze était donc concernée par ce périlleux déplacement. Fabrice Brette disposait de la quasi-totalité de son effectif, les seules absences notable étant celles de Julien Bistricky, bléssé et de Mike Estève, suspendu. Les Corréziens pouvaient donc avoir de l'ambition. Et le match débutait sur une nette domination de l'ASVC. Et c'est Mathieu Chambre qui se mettait en évidence aprés 5 minutes de jeu. Bien lancé en profondeur par Jean Baptiste Piron, il crochetait intelligemment et habilement le défenseur marcillacois. Mais sa frappe à bout portant était superbement détournée par le portier de Marcillac, Maxime Kovalski. La seule véritable occasion des visiteurs, qui allait peu à peu lâcher du terrain aux locaux. En effet, sur un ballon perdu au milieu de terrain, Benoit Delbègue, le meneur de jeu et capitaine de Marcillac lançait en profondeur le numéro 9 de son équipe. Mais celui -ci piquait trop son ballon et voyait le cuir mourrir sur la barre transversale. Coup de chaud dans la défense corrézienne, mais la mi-temps était atteinte sur un score de parité logique (0-0).

A la mi-temps, l'entraineur corrézien remobilisait ses troupes. Pour lui, il y avait du positif dans le jeu produit durant la première pèriode. Il insistait sur le fait qu'il y avait la place de ramener un résultat positif de ce déplacement.

Les corréziens repartaient donc pied au plancher dans cette seconde pèriode. L'essentiel du jeu était produit par les hommes de Fabrice Brette, Marcillac se contentant d'opérer en contre, misant sur la vivacité de leurs attaquants pour faire la différence. Mais la défense centrale de Corrèze, composée d'Arnaud Paucard et Baptiste Golfier, était performante et ne laissait que trés peu d'opportunités aux locaux d'inquiéter Gael Paucard. Et sur une attaque de l'ASVC, Jean Baptiste Piron était bousculé sur le coté gauche, devant la surface de réparation. Le maître artificier dans cette situation est Arnaud Paucard. De sa patte gauche, il déposa le ballon dans la surface de réparation. Le gardien marcillacois s'en saisit mais relacha le ballon dans les pieds de Wilhelm Ribet, qui poussait tranquillement le ballon au fond des filets.1 à 0 pour Corrèze, un avantage mérité, tant les joueurs de Marcillac ont été innofensifs dans cette seconde pèriode.

C'est ce qu'il fallait aux locaux pour ce reveiller et enfin donner du fil à retordre aux corréziens. Ces derniers ne parvenaient plus à sortir le ballon correctement, et l'essentiel du jeu était fait par les verts de l'ASM. Et nul doute que sans la maladresse des attaquants ni l'état de grace dans lequel se trouvait le portier de l'ASVC Gael Paucard, les locaux aurait pu logiquement égaliser et prendre l'avantage. Mais à force de pousser, Marcillac allait tomber dans le piège. Sur un contre rondement mené, Jean Baptiste Piron poussait trop son ballon qui allait être récupéré par le latéral marcillacois. Mais ce dernier tergiversait, si bien que JB Piron récupérait le ballon et adressait un centre parfait à ras de terre .Wilhelm Ribet, qui revenait à peine de blessure, ésseulé au second poteau, doublait la mise pour l'ASVC!!! 2-0, le coup parfait, mais pas illogique sur l'ensemble du match.

Les Marcillacois allait se jeter à l'abordage, mais si maladroitement qu'à part sur un centre en retrait dévié, cette domination allait se révéler inneficace mais surtout extrêmement désordonnée. A noter l'entrée de Fabrice Brette dans ce match, afin de donner un peu de "gnac" supplémentaire pour la conservation du résultat. L'arbitre sifflait alors la fin de la partie, et les joueurs pouvaient laisser éclater leur joie dans le vestiaire au terme d'un match maitrisé, durant lequel ils auront fait preuve de combativité, d'envie et d'abnégation.

Au classement, l'ASVC double son adversaire du jour. Avec 14 points, le bilan n'est pas si négatif, mais une victoire à La Tourette samedi prochain serait idéale pour confirmer ce bon résultat à Marcillac, qui de leur coté dégringolent donc d'une place et se retrouvent 6ème avec 12 points.

Commentaires

Staff
HERVE HOSPITAL
HERVE HOSPITAL 13 novembre 2009 16:14

Salut bibinhio, merci pour ton message sur notre site. J'ai mis en ligne sur notre site le résultat de la réserve contre saint-angel. A lire !!!!

Staff
HERVE HOSPITAL
HERVE HOSPITAL 13 novembre 2009 16:14

Salut bibinhio, merci pour ton message sur notre site. J'ai mis en ligne sur notre le résultat de la réserve contre saint-angel. A lire !!!!

teufa 10 novembre 2009 23:42

Quelle fine analyse ! Mais est-elle vraiment impartiale ?!! On s'en tape on a gagné !! " Et on sera toujours là, et on chantera pour toi !! Corrézien !! Corrézien aller aller !! "

borier 9 novembre 2009 10:05

Très bonne analyse du match digne d'un commentateur sportif expérimenté.Je dis bravo a l'arbitre bénévole de l'ASVC qui a eu beaucoup de mérite pour diriger cette rencontre en l'absence d'arbitre officiel pour cette journée

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 3 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 1 Joueur
  • 7 Supporters